Vendredi 10 février 2017 : Exploration du Monde - "ILES SHETLAND" par Jean-Claude FORESTIER

Toutes les versions de cet article : [français] [Nederlands]


Les Shetlands, des îles si étroites qu’on se croirait toujours en mer, où les vents emportent autant la pluie que le soleil. Les Shetlandais, pêcheurs, éleveurs, conjuguent traditions et modernité sans ambiguïté. Si depuis 1970 la manne pétrolière a considérablement changé le cadre de vie, elle n’a en rien modifié ni l’accueil ni le comportement des habitants. Les rigueurs du climat n’empêchent pas l’attrait pour une vie paisible marquée par un ressenti de liberté de plus en plus apprécié !


Le film

Quelle nostalgie s’empare des Shetlandais chaque année àla fin janvier en fêtant le Up Helly Aa ? Tirant un drakkar qu’ils brà»leront la nuit venue, ils défilent revêtus des habits guerriers des Vikings, hurlant et chantant dans les rues de la capitale Lerwick… la fête se prolongeant jusqu’àl’aube par un carnaval aussi décalé que festif !
La raison se trouve dans l’Histoire de ce minuscule archipel, aux côtes sauvages et tourmentées, très exposé au climat océanique, composé d’une centaine d’îles dont seize sont toujours habitées, partie intégrante des îles britanniques et rattaché àl’Ecosse. Les Shetlandais furent parmi les premiers, dès le 9ème siècle, àsubir les invasions vikings. Une présence qui durera cinq siècles et marquera durablement culture et traditions.
Par ailleurs, marqués par un passé dominé par de dramatiques naufrages, les Shetlandais sont devenus des industriels de la mer en exploitant une des flottes de chalutiers la plus importante d’Europe. Ils sont encore éleveurs. Moutons et poneys sont omniprésents, la réputation de la laine n’est plus àfaire et le tricot retrouve une place de choix pour un tourisme grandissant. Enfin, si depuis 1970 la manne pétrolière a considérablement changé le cadre de vie, elle n’a en rien modifié ni l’accueil, ni le comportement des habitants. Les rigueurs du climat n’empêchent pas l’attrait pour une vie paisible marquée par un ressenti de liberté de plus en plus apprécié !


Jean-Claude Forestier

Nadine et Jean-Claude Forestier se consacrent àla réalisation de reportages depuis de plus de trente ans. Entre le Moyen-Orient, Madagascar, l’Inde, plus récemment la Birmanie, leur intérêt s’est également porté sur l’Arctique canadien. Aujourd’hui spécialistes de l’Histoire arctique, ils sont présents, en tant que naturalistes conférenciers, sur les bateaux de croisières de la Compagnie Ponant qui empruntent, du Groenland àl’Alaska, le mythique Passage du Nord-Ouest. C’est àl’occasion d’un voyage aux îles Shetland, pour obtenir des informations sur le rôle des Shetlandais dans la naissance du Canada, qu’ils ont découvert un archipel Ecossais qui avait peu de points communs avec l’Ecosse ! Ils y ont effectués 5 voyages de 6 semaines chacun pour réaliser le film qu’ils présentent désormais.


Espace privé